Le marché des loisirs créatifs

Bien que concurrentiel, c'est un marché qui séduit les Français de tout âge. Selon le cabinet Xerfi, il devrait continuer à croître sur les prochaines années portée par la tendance du "fait main".

Loisir creatif

Les loisirs créatifs séduisent toujours plus les Français

L’engouement des Français de tout âge pour les loisirs créatifs ne se dément pas et compte toujours plus d’adeptes. Selon une étude du cabinet Xerfi, ce marché sera en progression de 2% par an jusqu’en 2020. Depuis 6 ans, ce secteur en pleine effervescence poursuit dans cette voie, touchant un public de plus en plus éclectique. Une croissance qui n’est pas sans poser quelques problèmes aux marques et aux distributeurs devant s’adapter à cette clientèle très diversifiée.

Loisirs creatifs

Pas d’âge pour s’adonner au loisir créatif en France

Le secteur du loisir créatif est en plein boom depuis les années 2010. L’engouement pour le « fait maison » s’est concrétisé par l’apparition de nombreux clubs axés sur les loisirs créatifs allant des ateliers de cuisine créative à ceux de couture ou de tricot. Le loisir créatif subit un phénomène de mode qui a vu se succéder l’émergence du scrapbooking, après celle de l’encadrement, puis du tricot que l’on pensait à jamais tombé dans les paniers de nos grands-mères. Cet attrait pour les loisirs créatifs coïncide avec l’augmentation du temps de loisir et celle d’un autre type de consommation axée sur la customisation des vêtements et la personnalisation de la décoration intérieure. Désormais, les barrières tombent et on s’adonne aux loisirs créatifs de 7 à 77 ans sans distinction de sexe.

Loisir créatif

Marché du loisir créatif : + 2% par an jusqu’en 2020

Le marché des loisirs créatifs rapporte plus d'un 1 milliard d’euros, dont une bonne partie est à attribuer à la franchise de loisirs. Une somme coquette que l’on doit à l’intérêt des jeunes consommateurs pour ce secteur. Cette embélie profite également au secteur des services à la personne, intéressant à savoir pour qui souhaite devenir franchisé dans le service à la personne. A eux seuls, ils représentent 8% du chiffre d’affaires global. Pour les séduire et les fidéliser, les marques, conscientes de l’effet de mode, innovent sans arrêt pour alimenter la passion des amateurs. Internet devient un allié de poids grâce aux tutoriels en ligne et aux réseaux sociaux où les adeptes échangent conseils et idées. La digitalisation a facilité l’adhésion d’un public âgé entre 18 et 34 ans. La génération Z surfe sur le web et s’en est emparée pour communautariser passions et témoignages. Des changements qui n'échappent pas aux marques qui adaptent leur stratégie marketing pour rester en contact.

Loisirs créatifs

Distribution : adapter l’offre à la demande

Si les champs d’activités consacrés aux loisirs ne cessent de croître, cette embellie complique la donne pour les détaillants qui voient apparaître des concurrents non spécialisés comme Truffaut, Phildar ou Cultura, de plus en plus d'entrepreneur souhaitant devenir franchisé en 2018. En plus de leurs produits fer de lance, ces enseignes développent un rayon dédié à la pratique des loisirs créatifs. Pour lutter contre ces nouveaux arrivants, les marques spécialisées, qui ont progressé seulement de 1 % en 2017 selon Xerfi, développent des services complémentaires. Elles proposent des cours ou des ateliers payants permettant à la fois d’initier, de fidéliser la clientèle et de marger sur du service pur. Du côté des circuits non spécialisés, les enseignes jouent la diversification de l’offre. En 2017, Cultura est devenu leader dans ce créneau, en mixant les avantages des grandes surfaces basés sur une politique de prix et une stratégie cross canal, à ceux des boutiques spécialisées en programmant des ateliers ou en tenant des blogs dédiés aux loisirs créatifs. Pensez à bien mettre en avant votre boutique en pensant à la scénographie événementiel pour valoriser vos contenus et en proposant une expérience unique et mémorisable à vos clients.